Espace médecin - Gamme de produits DryNites®
Ce contenu m’a aidé
1

Rappelons que la suppression systématique des « couches » n’est plus une recommandation des experts dans la prise en charge de l’énurésie. Elle ne peut être envisagée qu’au cas par cas en fonction de la tolérance de l’énurésie par l’enfant et sa famille.

En complément des mesures générales, le port de protections participe au parcours de l’enfant vers l’autonomie.

La marque DryNites®, spécialisée dans l’énurésie, développe ainsi depuis plusieurs années des sous-vêtements de nuits et des alèses jetables destinés aux enfants énurétiques de 3 à 15 ans

Pants -presentation -image

Les sous-vêtements de nuit peuvent efficacement rassurer l’enfant en séjour scolaire mais également à la maison : l’enfant se réveille au sec et la qualité du sommeil est préservée. Soulagé et déculpabilisé, l’enfant retrouve une meilleure estime de soi et reprend confiance en lui ; c’est le retour à des nuits sereines et à une vie normale : il peut participer aux classes vertes et passer la nuit chez les copains.  Dans cet esprit, le « sous-vêtement de nuit » n’est plus considéré comme un facteur régressif, mais comme un « starter de l’autonomie ».

Ils ne doivent cependant jamais être imposés à l’enfant. L’enfant doit s’en saisir en toute responsabilité : c’est à lui de décider de le mettre au coucher et de le jeter à la poubelle le matin en cas d’accident. Les protections devront être proscrites si elles sont prétextes à des soins de nursing par la mère.

Le port de sous-vêtement de nuit, loin d’être « la solution »,  peut ainsi « transitoirement »  limiter les contraintes quotidiennes et le stress imposés à la maman par les changes de draps et les lessives, surtout en cas de mauvaise tolérance.  Pour les enfants qui ne mouillent presque plus leur lit ou qui ne souhaitent pas porter de sous-vêtements de nuit, il existe également les alèses jetables qui permettront à l’enfant de dormir sereinement, les réveils seront ainsi dédramatisés, pour la maman comme pour l’enfant ! Cela concourre à le rendre actif et autonome et l’aide à prendre des distances avec sa mère : il lui est enfin possible de grandir.

 

HAUT DE PAGE